Cartes

Des cartes de remerciements

Voici le début d’une série de petites cartes de saison qui vont bientôt rejoindre leurs destinataires 🙂

Sur les deux cartes suivantes, j’ai utilisé des embellissements de la Dame de Kit (une marque hélas disparue qui ne parlera qu’aux « dinosaures » du scrap !!) qui trainaient dans mes tiroirs depuis des années…

«Prends du temps pour t’arrêter, regarder et écouter de façon à ne rien perdre et à pouvoir tout apprécier.»
Eileen Caddy

Sardaigne

La Pelosa

C’est de nouveau en Sardaigne que je vous emmène, et plus précisément sur la plage de la Pelosa, à Stintino, avec cette page où vous reconnaitrez peut-être une photo panoramique utilisée dans mon dernier album (d’ailleurs, pour les retardataires qui seraient éventuellement intéressées, vous avez jusqu’à ce soir pour passer une commande du kit !). Nous aurons l’occasion de revenir plus longuement sur cette plage de la Pelosa dans un futur article…. Pour le moment, place à ma page avec une photo XL !

« La richesse est de voir le nouveau dans l’ordinaire, en s’accommodant du monde tel qu’il est. Il y a des trésors cachés dans l’instant présent. »
Santoka Taneda

Sardaigne·Voyage

Costa Paradiso

Nous vous proposons aujourd’hui de nous suivre en Sardaigne, avec le premier article d’une série consacrée à notre escapade du mois de septembre. En parlant de la Sardaigne, je vous rappelle que vous avez jusqu’à lundi pour passer commande de mon dernier kit ! Toutes les infos sont ici

Nous longeons aujourd’hui la côte nord de la Sardaigne pour aller de Porto Torres à Palau. En effet, à peine débarqués du ferry en provenance de Toulon, nous devons reprendre un second ferry pour nous rendre sur l’archipel de la Maddalena qui se situe au Nord-Est de l’île. Nous arrivons très tôt, à 6h00 du matin. Il fait encore nuit et il y a même du brouillard.
M. Cath  a prévu trois arrêts dans la journée avant de reprendre le ferry en fin d’après-midi à Palau.  Heureusement, le brouillard s’estompe et nous pouvons voir notre premier lever de soleil sarde.

IMG_2646

Notre première escale est pour une balade matinale dans le village de Castel Sardo… où il n’y a pas grand chose à voir !

IMG_2648

D’ailleurs à ce sujet, comme à son habitude, M. Cath a essayé de mixer différents thèmes pour varier nos journées sur l’île. Malheureusement, très peu de sites ont retenu son attention dans les proches environs de notre itinéraire. Le thème principal de notre escapade étant la partie balnéaire, nous sommes restés au plus près de la mer durant ces 11 jours, avec des étapes très proches. Nous avons seulement parcouru la côte nord de l’île et la moitié de la côte ouest. La Sardaigne est la seconde île de méditerranée en terme de superficie ; elle est par exemple trois fois plus grande que la Corse.

IMG_3101

Dans un souci de diminuer notre empreinte carbone, nous avons évité de faire des kilomètres juste pour aller voir un site ou un village dans une autre région de la Sardaigne. De plus, cette approche a permis d’avoir des journées de farniente sans contrainte d’horaires.

IMG_2729

Il est entendu que si l’île nous plait, nous reviendrons pour en visiter une autre partie. 
Nous arrivons assez tôt dans la matinée pour notre deuxième escale qui entre dans notre thème principal : baignade et plages de rêve. Nous sommes sur la « Costa Paradiso » qui porte à merveille son nom.

20200914_120822
IMG_2755
IMG_3325
IMG_3340

Nous empruntons un sentier côtier bien aménagé pour rejoindre à pied la « Cala Li Cossi » après un petit quart d’heure de marche.

IMG_2667
IMG_2673
IMG_2680

La couleur de l’eau est très belle.

IMG_2679
IMG_3291

La plage correspond tout à fait à nos envies. Comme nous le constaterons les prochains jours, le fait de venir de bonne heure nous permet de choisir un endroit stratégique pour rester assez loin des autres plagistes qui ne manqueront pas d’arriver.

IMG_2686

Nous nous installons entre le gros rocher et la partie droite de la plage, qui ressemble à une petite plage privée avec son accès de sable pour aller nager sans se tordre les pieds sur des galets !

IMG_2691
IMG_2693
IMG_3285

L’eau est d’une transparence impressionnante et comme nous sommes dans une crique, la mer est d’huile.

IMG_2723
IMG_2701

Les rochers qui bordent la crique sont artistiquement érodés et du coup très photogéniques.

IMG_2695
IMG_2697
IMG_2719

D’ailleurs, nous surnommerons l’endroit « la crique du coq », en rapport avec le rocher de la photo ci-dessous.

IMG_2705

La crique est délimitée par une ligne de bouées qui empêche les bateaux de s’approcher des nageurs. Nous pourrons ainsi nager assez loin en toute sécurité.

IMG_2744
IMG_3274

Après cette charmante baignade  dans une mer autour de 25 degrés, nous devons continuer la route. Vous noterez que la mer est extra propre.

IMG_2721

L’escalier d’accès à la crique permet  d’avoir une vue panoramique sur cet endroit.

IMG_2731

Il y a un peu plus de monde sur la plage en ce début d’après-midi, mais ce n’est pas la foule.

IMG_2737

A l’arrière de la plage, une rivière arrive jusqu’à la mer.

IMG_2745

Elle forme un joli canyon sauvage.

IMG_2738

Dernier regard vers la côte du paradis.

IMG_2749

Pour la petite histoire, nous avons décidé de comparer les différentes plages que nous allons découvrir en leur mettant une note en forme de cœur ; la notation va de un à trois cœurs. Après concertation nous attribuons … 4 cœurs à « Cala Li Cossi » ! En effet, tout était au top pour le farniente et la baignade dans un cadre enchanteur ; même le sable pas trop fin, et qui du coup ne s’introduisait pas partout, était parfait !

De tout et de rien

Petite terre

Voilà bien longtemps que je ne vous ai pas parlé musique par ici ! Si vous êtes des fidèles de ce blog… et aussi du précédent, vous n’êtes pas sans savoir que je suis fan de HK et les Saltimbanks, « poète social » dont je vous ai parlé ici il y a plus de 8 ans….. ou encore en 2015… et ici à notre retour de Sicile.
Il a sorti un nouvel album en septembre dernier, Petite terre, dans lequel on retrouve les mélodies entrainantes et les textes engagés qui me plaisent tant chez lui.

Difficile de faire un choix parmi les chansons de l’album (j’aime beaucoup « balance ta babouche » ou « petite terre » par exemple) mais c’est une autre chanson engagée que j’ai envie de vous faire partager aujourd’hui.. parce que décidément, nous faisons subir bien trop de misères à notre terre nourricière qui est mal en point… et comme le dit HK, « on n’a pas de terre de rechange » 😦

Pour en savoir un peu plus sur HK et son engagement citoyen, vous pouvez lire cet article